Confiture de figues

Quoi de mieux qu’un petit déjeuner avec un beau pain au levain cuit dans un four à bois (merci la ferme César et ses exploitants pour nous régaler toutes les semaines au marché) avec un bon beurre du terroir et une confiture maison.

J’ai déjà présenté la préparation de la confiture de châtaignes (demande passablement de travail mais le résultat est exceptionnel) et la gelée de coings.

Les confitures sont plus simples à mettre en oeuvre, s’agissant de faire cuire des fruits avec du sucre (j’ai déjà expliqué les tenants et aboutissants de la technique de la confiture des fruits) et de les mettre en pots. En passant, le terme « marmelade » s’applique à la confiture d’agrumes uniquement (merci l’Angleterre).

Sur le principe, on cuit des fruits avec du sucre et on réserve dans des bocaux.

IMG_4847.JPG

Confiture de figues
préparation env. 45 min

1 kg figues claires ou violettes
500 g de sucre
le jus d’un demi citron
5 g de pectine

En premier, préparer les pots qui doivent être très propres. Bien contrôler que les couvercles n’ont pas de défauts. Je conseille vivement de stériliser les pots avant emploi dans une casserole à pression pendant quelques minutes juste avec un fond d’eau (stérilisation à la vapeur).

Mélanger le sucre avec la pectine (très important, sinon cette dernière forme des agglomérats dans l’eau et ne peut plus être dissout).

Mettre dans une casserole avec un dl d’eau et porter à ébullition.

Couper les figes en cubes d’env. 2 cm de côté.

IMG_4849.JPG

Ajouter au sucre et cuire env. pendant 10 minutes, soit jusqu’a ce que la peau des figues est translucide. Eventuellement, écraser avec un écrase patates pour une confiture plus fine. Rajouter le jus de citron.

Tester la gélification en mettant la quantité d’une cuillère à café sur une assiette que vous aurez préalablement réservée dans le congélateur (c’est pour que la confiture refroidisse plus vite). Tester en i passant le doit au bout de quelques minutes. Cas échéant, refaire l’opération après avoir prolongé la cuisson de 5 minutes. Cette technique de pâtissier faut pour toutes les confections de confiture.

Remplir les pots et les fermer. Les tourner sur le tête pendant 10 minutes en veillant à couvrir les pots de quelques couches de linge de cuisine (ça maintient longuement la température et revient à une pasteurisation. Retourner les pots et les couvrir à nouveau. Les oublier jusqu’à complètement refroidis.

Bien étiqueter les pots avec le nom du fruit et la date (mois et année) de production.

La recette ci-dessus a la particularité d’être à basse concentration de sucre (nos grand-mères utilisaient la proportion 1 kg de fruits pour un kg de sucre).

Aujourd’hui, avec l’attention particulière qu’on porte à l’alimentation saine, une moindre quantité de sucre est à préférer. C’est pour cette raison qu’on trouve assez facilement des pectines (tirées des déchets de la pression de la pomme ou des citrons) qui permettent la gélification et tiennent compte d’un rapport fruit-sucrée majeur (bien lire l’emballage lors de l’achat).

Avertissement 1: consommer la confiture dans les 6 mois (même si elle se conserve plus longtemps) pour que la couleur soit conservée. Ca veut dire qu’il est préférable de travailler de petites portions souvent (avec des fruits différents) ou alors jouer au trocs avec amis et voisins.

Avertissement 2 : prendre des fruits de qualité pas trop mûres (le fruit encore vert contient beaucoup de pectines qui disparaissent avec la maturation du fruits). Je dis ça, parce que les fruits « de batterie » ont beaucoup d’eau. Plus on cuit les fruits pour que la gélification prenne, plus les parfums s’envolent. Cela est intéressant sur le moment parce que toute la maison embaume la confiture, mais il en reste d’autant moins dans la confiture. Aussi ne pas cuire des portions trop grandes.

IMG_4851.JPG

Voilà.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.