Tajine au poulet, patates et olives

Cette recette, je l’ai spécialement préparée pour notre ami Julian qui nous a fait un petit coucou avec son amoureuse, Isabelle. L’idée était de préparer le repas ensemble, mais ile temps nous en manquait pour manger à des heures raisonnable, j’ai donc dû procéder seul.

L’intérêt du tajine est que cela se prépare assez rapidement, le temps de cuisson douce pouvant, en fonction également de la viande utilisée, être assez long. Je n’utilise pas du récipient classique pour la préparation du tajine (avet son couvercle à haute pointe) ni je cuisine sur du charbon ou un feu ouvert, comme on le ferait en Afrique du Nord, mais, banalement, dans une grande casserole, en fonte, dans mon cas.

IMG_4507.JPG

Tajine au poulet, patates et olives
pour 4 personne, préparation: 30 min, cuisson: 2-3 heures à tout petit feu

4 belles cuisses de poulet (ou un poulet entier)
1 kg de patates (en. 2-3 patates par personne)
3-4 tomates
2-3 gros oignons
une tête d’ail
5-6 poivrons corne de boeuf (d’autres font l’affaire)
une tasse de pois chiche préalablement cuite ou en boite
100g d’olives
1 ou deux citrons confits
un bouquet de persil plat
un bouquet de coriandre
3-4 CS d’huile d’olive
1 CS de curcuma
1 cc de poivre noir
1 cc de graines de coriandre
1 cc de graines de cumin
2 portions de safran
sel
1 l de bouillon de poulet ou une grande boite de pelati

Couper les cuisses en deux à la jonction du genou. Dans mon cas et pour des motifs de diététique, j’enlève la peau, elle n’amène pas grande chose de plus si non de la graisse.

Couper les oignons en rondelles, écraser la tête d’ail (j’aime le gout, pour moi, ce sera une tête entière, mais on peut en mettre moins). Couper grossièrement (après rinçage) les bouquet de persil et de coriandre). Réserver. Couper en dès le citron confit (on le repère facilement dans les magasins nord africains qui fleurissent dans tous les quartiers européens et qui semblent jamais fermer). J’ai proposé ma recette dans un autre post, mais pour qu’ils soient utilisables, les citrons doivent rester dans leur bain salé au moins 4 semaines.

Ecraser dans un mortier les épices entières (Julian, tu passes quand tu veux pour chercher les épices si tu veut reproduire la recette, pas de problème).

Peler les patates et les couper en quatre, couper les poivrons en deux et enlever les graines. Couper les tomates en rondelles.

Chauffer dans une casserole l’eau et saler avec du bouillon en cubes.

Tout est prêt…

Mettre la casserole sur la plaque ou le gaz et allumer. Ajouter l’huile qui doit juste couvrir le fond.

IMG_4509.JPG

Ajouter les oignons et laisser fondre quelques minutes. Ajouter les épices sèches (sans le curcuma et safran) et laisser chauffer.

IMG_4512.JPG

Baisser la flamme pour que rien ne colle et brûle au fond, rajouter les demies cuisses de poulet, donner un tour pour qu’elles se nappent avec les épices, puis les épices jaunes et remélanger.

IMG_4514.JPG

Rajouter les herbes coupées et à nouveau, bien mélanger. Il ne faut pas avoir peur de la quantité que cela représente (deux bonnes poignées). C’est bon pour le goût et la santé.

IMG_4516.JPG

Maintenant, rajouter sur le poulet les patates coupées en quatre, les rondelles de tomates et les poivrons et le citron confit.

Verser le bouillon chaud (ou dans mon cas, une boite de petati) pour juste couvrir les aliments. Eventuellement, donner un tour avec une cuillère en bois.

Laisser partir le bouillon et tester après quelques minutes s’il faut rectifier avec le sel. Les citrons étant déjà salés et les épices donnant déjà un bon goût et ev. le bouillon rajouté, à mon sens, le sel devient superflu.

Baisser la flamme ou la plaque au niveau ou le liquide bout tout doucement. Il est possible de mettre la casserole dans un four préchauffé à 120°C qui est la technique la plus simple pour une cuisson parfaite.

Au bout d’une heure et demie – 2 heures, rajouter les pois chiches. Au dernier moment, rajouter également les olives et laisser infuser 5 minutes.

IMG_4519.JPG

Voilà, c’est prêt, tout le monde à table. Pour bien profiter de la sauce, on peut écraser les patates, ou alors on sauce avec du pain libanais que l’on trouve facilement y compris dans les grandes surfaces.

Si on a cuit les pois chiches en avance, on peut préparer un magnifique homos et le proposer avec le même pain libanais chaud.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.