Ravioloni d’automne

Une belle entrée pour les repas de fête sont des pâtes farcies. Pour la préparation de la pâte, on peut se référer à l’article que j’ai commis sur ce site.

DSC06049.JPG

Ravioloni d’automne (4 personnes)
Pâte:
320 g de finot de blé dur
80 g de farine de châtaigne
20 g de bolet secs
2 oeufs
8 cl eau
1 cs huile de noix
sel
Farce:
150 g bolets
100 g ricotta
1 échalote
1 oeuf (jaune, facultatif)
30 g parmesan râpé

Faire une fontaine avec le finot, la farine de châtaigne, des bolet secs réduits en poudre, ajouter au centre l’huile de noix, les oeufs et l’eau et une prise de sel. Travailler la pâte comme je l’ai déjà décrit pour qu’elle devienne lisse et élastique. Laisser reposer au frigo au moins 30 minutes.

DSC06054.JPG

Couper l’échalote et les champignons (réserver 4 belles tranches pour la décoration) et faire revenir dans un filet d’huile dans un poêle. Laisser bien sécher.

La ricotta doit être bien essorée. On peut la presser dans un linge ou mieux, la laisser, entourée d’un linge, durant la nuit sur le revers d’une petite assiette posée dans une plus grand avec un poids par dessus. Travailler la ricotta (de lait de vache, mais si vous trouvez, alors il faut prendre celle de lait de brebis) séparément, de préférence la passer au tamis large.

Mettre la ricotta, l’oeuf, les champignons, le parmesan dans un récipient et mélanger.

DSC06056.JPG DSC06059.JPG

Etirer la pâte et en tirer des carrés. Badigeonner deux bords avec du blanc d’oeuf (pour coller les poches), poser au centre l’équivalent d’une cuillère à thé de farce. Fermer en évitant de renfermer de l’air. Découper les bords avec l’emporte pièce à roulette et réserver sur un linge bien couvert de finot (ça m’est arrivé que j’ai laissé les ravioloni sur un plateau de four sans suffisamment de farine et qu’après quelques heures ils s’étaient irrémédiablement collé sur le linge …)

DSC06060.JPG DSC06061.JPG DSC06062.JPG

La cuisson (eau très abondante salée) pendant 2-3 minutes. Servir avec une sauce à base de fromage (une sorte de fondu). Mon favori, du vacherin Mont-d’Or chauffé (juste pour le faire fondre, pas plus) dans une casserole avec un peu de crème et fouetté pour le faire mousser. Décorer avec les tranches fines de bolets.

DSC06063.JPG

Bon appétit

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.