Sorbet au lait de coco

On est maintenant au mois deux du déconfinement en Suisse. Essentiellement, le port du masque est fortement recommandé, voire, obligatoire. Mais, est-ce que c’est bien utile? 

Le masque n’est définitivement pas une garantie d’échapper à une contamination. Par contre, même un masque de tissu doublé évite, durant une quinte de toux ou, simplement, en parlant, que l’aérosol que nous produisons par ces actions reste largement contenu. C’est en effet dans les micro-gouttelettes qui restent longtemps en suspens dans l’air que le virus d’une personne infectée peut se propager, par inhalation directe, mais aussi par contact d’une surface lisse ou le virus peut survivre (d’où l’hygiène des mains). 

Au fond, le respect des règles simples qui sont l’hygiène des mains, la distance sociale et le port du masque correspondent en quelque sorte à un « confinement » hors de ses quatre murs. Le R0 (nombre de reproduction de base) du covid-19, soit le nombre attendu de cas directement généré par un cas dans la population, ou, dit autrement, le nombre de moyen de personnes qu’une personne contagieuse peut infecter, passe de 2.6 à la moitié, voire, le tiers, baisse que l’on a pu constater lors de la période de confinement. 

Donc, même si ce n’est pas l’arme absolu pour se défaire du virus, le port du masque aide certainement à garder un semblant de normalité, avec une reprise mesurée de l’activité économique notamment. Mais, l’arme finale pour gagner cette guerre, sera un vaccin efficace, qui stimule une défense immunitaire qui se maintient sur le moyen terme. En effet, vacciner la population mondiale dans son ensemble, outre le cout démesuré, prendra des années. Et on a vu ce qui se passe s’ils restent des réservoirs de contamination : les cas positifs repartent à la hausse. 

*   *   *

Cette recette n’est de loins pas une première mondiale. On a déjà tout gouté à une glace au coco. Néanmoins, cette variante est d’une simplicité extreme. Et, surtout, doit ça naissance à une ancienne collègue de travail, Deborah (que j’embrasse en passant), qui se parfume régulièrement avec une senteur aussi discrète qu’appétissante, à base de coco et vanille. 

Contrairement à une glace, qui est faite avec de la crème, du lait et des oeufs, il s’agit là d’un sorbet. 

 

Sorbet au lait de coco (dédié à Deb)
temps : préparation 15 min puis env. 20 min dans une glacière 

500 ml de lait de coco
160 gr sucre
3-4 CS eau
1 CS jus de citron
50 gr chocolat noir
20-30 gr de lamelles de coco (secs ou frais) 
1 CS rhum

 

sorbet_coco_02

La première action consiste à faire un sirop avec le sucre. Au fond, il s’agit de cuire le sucre en un environnement acide jusqu’à 114°C, soit faire du sucre inverti. J’ai déjà expliqué ce que cela est, par exemple dans le post sur le sirop aux fleurs de sureaux.

Donc, dans une casserole d’acier, porter à ébullition l’eau, le jus de citron et le sucre. Mesurer soigneusement avec un thermomètre de cuisine ou pour sucre. interrompre la cuisson à 114°C. Cela prend env. 5 minutes. Laisser tiédir. Le sirop devient de plus en plus visqueux.

sorbet_coco_03

Casser les lamelles de coco en des pièces d’env. 1 cm et les poser dans un récipient. Mélanger avec le rhum, couvrir avec un film de cuisine et laisser infuser (le mieux, à préparer le jour avant). 

sorbet_coco_04

Preparer des lamelles avec le chocolat noir. Moi, j’utilise ma mandoline, mais un couteau économique fera l’affaire.

sorbet_coco_05

Dans un récipient, verser le lait de coco et le sucre inverti et bien mélanger. Filmer et tenir au frais jusqu’a utilisation (généralement, je fais la glace/sorbet quand j’ai des visites). 

sorbet_coco_0607

Laisser turbiner dans la glacière le temps qu’il faut pour obtenir une masse glacée. Au dernier moment, rajouter les lamelles de coco aromatisées au rhum et brasser encore pendant quelques secondes. 

Réserver au congélateur avant le service. Je déconseille de préparer les sorbets et glaces à l’avance, puisque des cristaux d’eau peuvent se former donnant toute une autre expérience gustative. 

Servir dans des verres qu’on aura pris soins de mettre au congélateur pendant une heure au moins. Les boules de glaces feront bien plus d’effet.

sorbet_coco_08

Décorer avec les lamelles de chocolat noir. 

Alors, Deb, tu passes quand pour essayer ton sorbet? 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.