Bienvenus sur
le site de CuisinePublique

Vous y trouverez recettes, anecdotes, avis sur les médias en lien avec la cuisine et le bien manger (films, livres, émissions, …), mais aussi des galleries de photos en lien avec l’alimentation ou juste parce que je trouve qu’elles ont leur place sur ce site.

A propos du Cuisinier

Ciao, je suis Giampiero. Gourmand plus que gourmet depuis toujours, je m’interroge sur composition et secret de la préparation des plats que je goute. Avec le temps, bientôt 40 ans, et l’expérience qui vient avec, j’ai développé mes propres recettes ou des variantes des grands classiques. Ce blog est dédié à mes enfants, pour qu’ils puissent s’inspirer ou tout simplement reproduire les repas qu’ils ont aimé. Mais également à tous ceux qui débutent dans la cuisine et cherchent des recettes gourmandes et de grand-mère.

Le blogue

Cuisiner à Cuba (souvenirs de Cuba II)

Cuba présente un territoire varié et très naturel. On peut en quelques kilomètres rencontrer la savane puis une forêt pluviale, puis une forêt dense. Les espèces animales et végétales sont, pour l’européen que je suis, exceptionnelles. La diversité des lézards et des oiseaux (on peu rester des heures observer un colibri en train de s’alimenter) est épatante. Lors d’une excursion qui devait m’amener sur la cime la plus haute de Cuba, le Pizo Turquino (1900

poursuivre la lecture >>

Cuisiner à Cuba (souvenirs de Cuba I)

La cuisine populaire de Cuba, île des Caraïbes, est celle dite Créole. Elle se base principalement sur le riz (ariz) et les haricots (frijoles). La viande que l’on trouve est celle de poulet (pollo) et de cochon (cerdo). La viande de vache (res) reste interdite aux insulaires malgré les cheptels importants. Si l’on est découvert en possession de viande de vache (il y en a sur le marché noir) ou en train d’en manger l’on

poursuivre la lecture >>

Cuba

Bon, cela n’a au sens strict rien à voir avec la cuisine, mais je pars pendant 1 mois (1 mai au 1 juin 2005) à Cuba. Le voyage est de loisir. Je tâcherais de prendre quelques recettes avec moi (le fameux congri, le riz avec les haricots noirs, un délice, mais aussi les diverses spécialités de poissons et fruits de mer et le cochon de lait en crapaudine, étuvé à basse température, j’en bave déjà).

poursuivre la lecture >>

Risotto aux poireaux

C’est la fin de l’hiver. On retourne dans le potager (j’ai la chance de profiter d’un lopin de terrain dans un jardin familial de la Ville). Il faut meubler la terre, la préparer à recevoir les premières graines ou même les premiers plantons. Les premiers fleures égayent le ce début de saison. L’hiver était froid, il y a donc peu de mauvaises herbes. Par contre, les choux (bruxelles, broccoli, choux fleure violet de Sicile, le

poursuivre la lecture >>

A propos des pâtes

Prémisse: Au sens strict: pâtes = farine + eau Les « pâtes » ont été inventées partout où le blé et ou le froment ont accompagné les migrations humaines depuis la découverte de l’agriculture. J’y inclue les diverses formes de pain, azyme ou au levain préparé partout et dans toutes les cultures (nans indiens, pain libanais, crêpes, galettes bretonnes) et même, si on pousse un peu plus loin, le pain « moderne » (farine, eau, sel et levure). Le

poursuivre la lecture >>

Pâtes fraîches sans oeufs au rouge de betterave

Ingrédients (8 personnes) 800 gr de finot de blé dur 32 cl de jus de betterave 2-4 cs d’huile d’olive sel Exécution Elément mouillant: Si vous possédez un extracteur de jus, passer à la presse une belle betterave rouge. Si vous ne possédez pas d’extracteur, râpez très finement votre betterave pelée, ajoutez du sel et 1 dl d’eau. Laissez tirer quelques minute, essorez entre les mains. Elément sec: peser la quantité de finot. Mesurer la

poursuivre la lecture >>