Tsatziki – salade de cornichons au yaourt

J’ai planté de cornichons dans l’idée de les conserver dans le vinaigre, comme je fais environ tous les deux ans. Avec le dixième bocal, je pense que je suis couvert pour l’année (ou les deux) suivante. Plutôt que remplacer de suite la culture par autre chose (ah, la permaculture) et parce que il y a encore plusieurs fleurs sur le plant (qui commence aussi à fatiguer au vu des feuilles moins vertes et qui présentent quelques maladies), j’ai décidé de laisser grossir quelques cornichons avec l’idée d’en faire de la soupe froide ou, justement, du tsatziki, que je pourrais servir en mezzé avec le muhamarra, une sauce aux poivrons.

La recette n’est pas bien difficile, même si elle demande un minimum d’application et de travail.

Tsatziki – salade de cornichons devenus trop grands ou de concombre au yaourt

préparation: 30 min, dégorger: 2h, assembler: 5 min

quelques beaux cornichons devenus trop grands ou des concombres
300-500gr de yaourt nature
une gousse d’ail
3CS huile olive
1CS vinaigre ou de jus de citron
menthe et origan (dans mon cas frais, mais secs fera parfaitement l’affaire)
sel

Peler les cornichons, les couper en deux et les épépiner.

tsatziki_02

Râper avec une râpe à Rösti ou couper finement avec un couteau ou à la mandoline.

tsatziki_03

Poser dans une passoire et les saler avec une CS de sel. Bien brasser et abandonner dans l’évier pendant 2 heures.

Pendant ce temps, préparer du lebet, qui remplacera avantageusement le yaourt grec au lait de brebis. Pour ce faire, je monte un dispositif tout simple consistant dans une passoire, dans laquelle je pose du papier ménage le tout surmontant une casserole ou autre qui peut recueillir le sérum qui est très sain et que ne faut surtout pas jeter.

Au bout des deux heures (qui peuvent être quatre), rincer à l’eau froide les cornichons et les presser dans la main par petites portions pour éliminer un maximum d’eau. Mettre dans un contenant avec le lebet. Couper une gousse d’ail (qui aime peut bien sûr en mettre plus) sur une planche et avec le plat du couteau, écraser en une pulpe. Couper finement les herbes et unir au yaourt et aux cornichons. Poivrer. Bien mélanger, unir l’huile et le vinaigre ou le jus de citron.

Et voilà. Ça se conserve plusieurs jours au frigo. Si le tsatziki vous semple trop épais, rajouter une cuillerée de yaourt nature ou de la crème.

tsatziki_14

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.